Écurie de l'espoir.jpg

Les chevaux de l'écurie

Ohaya

Une petite fille m'a inspiré son nom. Ohaya, divinité de la terre-mère.
Ohaya

Belle arabe de 5 ans, qui a connu malheureusement, chez ses anciens propriétaires un poulinage trop précoce.

Son arrière main ne lui permet plus d'être montée.

Ohaya sera la reine du désert dans nos prochains spectacles.